Deux paires de lunettes valent mieux qu’une

Ça fait déjà quelque temps que Pierre Blanc-Sahnoun tient une chronique mensuelle, La Voie du Guerrier, dans le magazine Management.

Pierre Blanc-SahnounDans celui de février, intitulé « Bilans », Pierre nous livre la différence entre un leader et un manager :

Ce sont deux choses bien différentes. Le leader donne une vision, il entraîne la communauté vers de grands horizons, mais il a besoin de managers pour éclairer ses pieds car il ne les voit pas. Le leader fédère le groupe, mais il a besoin de managers pour arbitrer les conflits, car il ne les voit pas, de même qu’il ne voit pas tout ce qui ralentit la progression vers le But. Le leader n’est pas équipé de rétroviseurs et ses phares sont réglés trop haut. Il crée le mouvement en marchant et c’est là son principal talent. Là où les managers manque parfois de vision, les leaders manquent souvent de « perceptude », un mot inventé par le psychothérapeute François Roustang pour désigner la capacité, innée chez l’enfant, à percevoir le monde par ses sens et non à travers les lunettes à double foyer de son intellect.



Catégories :Blog, Narrative

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :